• 1

Vauvert (01/10/2016) : Camille Juan a hombros...

@Daniel Chicot
@Daniel Chicot
Ce samedi après midi, dans les arènes de Vauvert, le matador nîmois Camille Juan se lançait un sacré défi en s'enfermant face à six toros un peu plus de deux ans après sa dernière apparition en costume de lumières. Deux raisons à cela : montrer qu'il a sa place dans les carteles français et recueillir des fonds pour une association qui lui tient à coeur, "Courir avec Sarah", jeune fille polyhandicapée (tous les bénéfices recueillis iront à cette association).

Camille Juan salua le premier Fernay de l'encerrona par veroniques avant de le conduire au cheval pour une unique ration de fer prise avec bravoure. Une deuxième n'aurait certainement pas été de trop. Face à cet animal donnant du jeu malgré un manque d'humiliation, Camille, volontaire, livra sous la musique une faena plaisante majoritairement droitière. Sur l'autre bord, le Nîmois ne s'y attarda pas, l'astado se révélant beaucoup plus compliqué avec une fâcheuse tendance à regarder l'homme. Une mort très défaillante le priva de la première oreille de la tarde. Silence.

Camille réceptionna le second Fernay par un capoteo très soigné. Au tercio de varas, l'astado montra une jolie bravoure sur deux rencontres, dont la dernière prise de loin. Camille entrecoupa le tiers par un quite de navarras. Début de faena, tambour battant à rodillas plein centre, enchaînant par molinette et pecho. Bénéficiant des charges intéressantes du bicho, le Gardois put s'exprimer, éditant un trasteo de qualité. Par moment très a gusto dans sa gestuelle, il réalisa des séries harmonieuses ambidextres, connectant ainsi avec les tendidos. Il remata sa faena par des manoletinas ajustées, avant de connaître un échec répété aux aciers, lui ôtant tout espoir de trophée. Silence.

Le Gallon sorti en troisième position se distingua lors du tercio de pique, montrant de belles qualités sous le fer d'un Mathias Forestier irréprochable. A la muleta, le Gallon ne confirma pas les bonnes dispositions entrevues au premier tercio. Restant court lors des échanges et gardant la tête haute dans le voile, Camille n'eut aucune occasion de briller malgré une sincère volonté affichée. Il logea une entière basse d'effet fulgurant après avoir pinché deux fois au préalable. Vuelta.

Camille lidia par fuera le quatrième, marqué du fer de Fernay. Le toro prit ensuite trois doses de châtiment, s'employant notamment contre la monture sur la pique initiale. Entame du dernier tiers, assis sur l'estribot, avant de conduire l'animal au centre par doblones. Après une série de réglage, Camille parvint à trouver le bon sitio à cet astado offrant un bon jeu. Sous les airs musicaux de la peña, Camille put ainsi dessiner sur chaque corne des tandas d'une belle intensité, connaissant son apogée sur une magnifique série de naturelles. Après un pinchazo, il estoqua d'un deux tiers de lame, libérant ainsi la première oreille de l'encerrona. Oreille.

Le cinquième se vit administrer deux piques dont la seconde très appuyée, contestée par le public. Début d'ultime tercio soignée, par des statutaires très serrées. Face à un adversaire demandant les papiers, Camille ne démérita pas et ce malgré le manque de contrat depuis deux temporadas. A base d'abnégation, il réalisa une faena qui alla a mas, parvenant à lier en fin de combat de méritoires séries sur la diestra. Mort en trois assauts. Oreille.

Après une tentative de porta gayola avortée, le Gallon mit la panique en sautant dans le callejon. Camille, très décidé, fit lever les tendidos en le saluant par deux largas, suivies de veroniques très douces. Rien à signaler lors du tercio de pique, le bicho prenant deux piques sans fioriture. Hélas pour Camille le dernier toro de son solo ne se montra guère collaborateur. Après plusieurs tentatives sur chaque bord sans succès, le Nîmois dut réduire les terrains pour en tirer le meilleur. Visiblement émoussé de ce solo, il trouva les ressources nécessaires pour imprimer de généreux muletazos droitiers, faisant monter l'intensité de sa prestation sur les étagères. Une fois de plus, une mort en plusieurs temps le priva de récompense. Silence.

Arènes de Vauvert (30)
Samedi 1 octobre à 15h30
4 toros de la ganaderia Fernay et 2 de Gallon frères (3 et 6 )
Poids : 530 , 550 , 480 , 490 , 554 , 490.
2/3 d'arènes
Durée : 3h
Temps pluvieux

Camille Juan : Silence après deux avis / Silence après avis / Vuelta / Oreille / Oreille / Silence

Camille Juan sortit a hombros de la plaza.
Antonio Perez et Juan Millan officiaient en tant que sobresalientes.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : Daniel Chicot