• 1

Communiqué des Elus de Bayonne sur la proposition de loi sur l'accès aux arènes pour les mineurs...

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2019_Octobre_Visuel_Bayonne_19102019.jpgLa proposition de loi concernant l’interdiction, pour les adolescents de moins de 16 ans, d’accès aux corridas, porte gravement atteinte à la notion même d’autorité parentale qui reste un des piliers de la cellule familiale.

Comment ne pas voir un seul objectif dans cet embryon de démarche parlementaire : la rupture brutale et définitive de la transmission générationnelle d’une culture dont Bayonne est le plus vieux berceau français.
Notre détermination à combattre cette proposition de loi est pleine et entière. Il en va, de plus, de l’idée qu’on peut se faire, aficionado ou pas, de la liberté éducative et familiale de nos concitoyens.
L’exception taurine, dans une région de tradition ininterrompue, est inscrite dans le marbre de notre constitution et nous n’accepterons pas de la voir rognée par cette voie détournée.

 

La proposicion de lei qui pertòca l’interdiccion, peus adolescents de mensh de 16 ans, d’accès a las corridas, que hèi gravament domau a la quita nocion d’autoritat pairau qui demora l’un deu pielars de la cellula familiau.
Quin ne pas véder un sol objectiu en aqueste embrion d’afranquida parlamentària : l’arrompedura brutau e definitiva de la transmission generacionau d’ua cultura per la quau Baiona es lo brèç francés mei vielh.
Qu’èm totaument encarats per combàter aquesta proposicion de lei. Que’n va, de mei, de çò qui podem pensar, aficionado o pas, de la libertat educativa e familiau deus nòstes conciutadans.
L’excepcion taurina, dens un país de tradicion seguida, qu’es inscriuta en la pèira de la nòsta constitucion, e n’acceptaram pas que sii esbrecada d’aquesta faiçon desviada.

 

16 urte pekoei zezenketetara sartzea debekatzeko lege proposamenak, familia egituraren zutabea izaten gelditzen den buraso eskundantziaren nozioari berari larriki kalte egiten dio.
Nola ez ikus helburu bakar bat legebiltzarreko urraspide hastapen honetan: kultura baten belaunaldi arteko transmisioaren behin betiko haustura bortitza, Frantzian honen sehaska zaharrena den Baiona honetan.
Lege proposamen honen aurka borrokatzeko azkarki eta osoki deliberatuak gaude. Gauza bera da, gainera, gure herrikideen hezkuntza eta familia askatasunarekin, aficionado izan ala ez.
Betidanik etengabe eramana den tradizio herrialdean, zezenketaren salbuespena gure konstituzioan betirako sartua da eta ez dugu onartuko saihetseko bide horretatik murriztua izan dadin.

 

Membres du Conseil Municipal de Bayonne signataires de ce communiqué

Jérôme Aguerre, Adjoint
Serge Arcouet, Conseiller municipal délégué
Julie Bensoussan, Conseillère municipale déléguée
Mathieu Bergé, Conseiller municipal
Martine Bisauta, Adjointe
Etienne Boutonnet, Conseiller municipal délégué
Françoise Brau-Boirie, Conseillère Municipale
Céline Candillier, Conseillère municipale
Sophie Castel, Adjointe
Philippe Daubisse, Conseiller municipal
Sylvie Durruty, Adjointe
Philippe Escapil Inchauspé, Conseiller municipal délégué
Alain Esmieux, Conseiller municipal délégué
Jean-René Etchegaray, Maire
Sophie Herrera-Landa, Conseillère municipale
Marie-Thérèse Juzan, Conseillère municipale
Alain Lacassagne, Adjoint
Cyrille Laiguillon, Conseiller municipal délégué
Marie-Noëlle Larré, Conseillère municipale
Christine Lauqué, Adjointe
Christine Martin Dolhagaray, Adjointe
Alain Massonde, Conseiller municipal
Sylvie Meyzenc, Conseillère municipale déléguée
Christian Millet Barbé, Adjoint
Philippe Neys, Adjoint
Xabier Parrilla-Etchart, Conseiller municipal
Jean-Bernard Pocq, Conseiller municipal
Jean-Marc Salanne, Conseiller municipal
Jean-Paul Salducci, Conseiller municipal délégué
Michel Soroste, Adjoint
Valérie Taieb, Conseillère municipale
Yves Ugalde, Adjoint