Vauvert (20/10/2019) : Les trente ans du Club Taurin "El Campo", de Vauvert...

  • Imprimer

©ElTico
©ElTico
Pour ses trente ans le Club Taurin "El Campo" avait mis les petits plats dans les grands. Et pour cette journée anniversaire, maintenu le cap malgré une météo plus qu'incertaine...

Après l'acoso chez Renaud Vinuesa et le tentadero de machos matinal, les arènes Jean Brunel accueillaient l'après midi le troisième spectacle taurin offert par le club aux aficionados, avec un toro et deux novillos combattus et mis à mort par Alberto Lamelas, venu remplacer Román Pérez blessé, "Solalito " et Nino Julien.

En ces temps de Coupe du Monde de Rugby, une rencontre virile mais correcte entre un toro des héritiers de François André et Alberto Lamelas ouvrait la tarde. Le toro se révélait plus compliqué à gauche pour le madrilène, qui en terminait d'une épée dans l'épaule et descabellos. Applaudissements.

Trois rencontres au cheval chahutées pour le Alain et Frédérique Tardieu charpenté sorti deuxième pour "Solalito". À un novillo encasté et un poil violent, le nîmois opposa une muleta ferme, sans chercher à lier les passes, l'ensemble culminant sur la série de naturelles finale. Mort en deux fois d'une entière un poil tombée d'effet rapide. Saluts.

Nino Julien arriva à s'imposer au capote por fuera face à un Alain et Frédérique Tardieu fort et plein de gaz. Après un tiers de banderilles enlevé, lors de la faena, le novillo, qui aurait peut être mérité une petite pique, conserva sa mobilité et une pointe de violence qui mit en difficulté le jeune élève du centre français de Tauromachie. Accroché spectaculairement mais sans conséquence fâcheuse, Nino fit face avec beaucoup d'abnégation avant une mort compliquée à l'épée. Silence.

A la fin du spectacle, un hommage appuyé sera rendu par Patrick Bricongne, Président du Club Taurin "El Campo" à ses prédécesseurs officiant d'assesseurs pour l'occasion et des cadeaux remis en piste aux actuants et aux ganaderos.
Cavalerie de Philippe Heyral et ses deux alguaciles, en ouverture du paseo.

Laurent Deloye ElTico

Voir le reportage photographique : ElTico